Vaincre à Rome

2021

Une fiction autour du mythe de ABEBE BIKILA, marathonien éthiopien et premier champion noir africain aux Jeux Olympiques en 1960 à Rome en courant pieds nus, 20 ans après l’occupation italienne de l’Ethiopie de Mussolini.

Un projet né de la rencontre de Sylvain Coher et de Thierry Falvisaner, dans le cadre d’une résidence d’écriture de l’auteur en 2018 au Théâtre Charbon, accueil soutenu par CICLIC et le CNL.

Projet pluriel : écriture dramatique, interprétation et musique originale, danse & vidéo.

En 2018, le Théâtre Charbon passe commande à l’auteur Sylvain Coher d’un texte qui serait le un prolongement de son roman Vaincre à Rome, sorti en septembre 2019 aux éditions Actes Sud.

Entendre le NON

2020

« Entendre le NON, Tartiffe Forum » est un projet d’actions culturelles et sociétales qui s’appuie sur le théâtre pour aborder avec un public adolescent les problématiques liées aux harcèlements et aux violences sexuelles (situation au quotidien, problématiques attachées à l’utilisation des outils numériques et réseaux sociaux, représentations de la femme…)

Il a pour objet de s’adresser aussi bien à celles et ceux qui souffrent de ces violences qu’à celles et ceux qui pourraient être tentés ou influencés à commettre des actes dont ils ne mesurent que trop peu souvent la gravité et les conséquences dramatiques voire tragiques qui peuvent en découler…

Comme si

2019

« Comme si… est un hommage à l’ART de l’acteur. » 

Comme si…
C’est la réunion de deux textes courts, où l’on parle d’Amour, de désir, d’incompréhensions, d’argent.

Comme si…
C’est un condensé de vie à deux.

Comme si…
C’est du théâtre sans artifices, ou presque, mais avec des artificiers de la parole qui vont rire, pleurer, se mettre en colère, s’aimer, se détester au milieu d’une piste et au plus près des spectateurs.

Spectateurs, au plus près, en immersion dans le tourbillon du jeu et du théâtre. Au plus près, pour mieux vivre, mieux ressentir, mieux entendre, mieux comprendre ou tout simplement pour mieux partager ce moment suspendu que peut nous offrir le théâtre.

Les Justes

2018

En février 1905 à Moscou, un groupe de terroristes, appartenant au parti socialiste révolutionnaire, organisait un attentat à la bombe contre le Grand Duc Serge, oncle du Tsar. Cet attentat et les circonstances particulières qui l’ont précédé et suivi font le sujet des Justes. Tuer et mourir pour une idée ! Quelles justifications à un acte de terreur ? Cet acte de terreur, Les Justes vont le commettre, les plongeant dans une contradiction tragique.

Un(s) Tartuffe

2015

Que nous dit Tartuffe de notre société, que lit-on dans ces vers du 17ème siècle de l’ici et du maintenant ? 

Certains textes classiques nous sont parvenus avec plus d’acuité que d’autres et certains ne cessent d’être portés à la scène sans justement que nous cessions de les aimer, de les analyser, de les tricoter, les malaxer, les trahir et les servir.
Porter à la scène ce texte classique doit révéler une nécessité, nécessité de parler d’aujourd’hui.

Les Eaux Lourdes

2013

Les eaux lourdes, c’est un tango désespéré et cruel… c’est le prolongement d’une histoire ancienne et archaïque, celle d’un amour irrépressible, passionné, irréversible.
Évidemment c’est l’histoire de Médée et Jason.

2011

C’est l’histoire simple d’un militaire de Venise devenu à force de mérite Général en chef.


C’est histoire d’amour tragique entre le noir Othello et la belle et si blanche Desdémone.

Hyènes

2007

En 1832, pour le double meurtre de son amant José Formage et celui de sa mère, Théodore-Frédéric Benoît est condamné à mort.
Il sera guillotiné sans qu’on établisse la preuve de sa culpabilité.
A partir de ce fait historique, Christian Siméon rêve le « dialogue impossible » de ce banni avec ses derniers visiteurs.